Archive pour la catégorie ‘Matériel’

le sabre et la Voie

Tout d’abord, je considère que l’essence du kendo réside dans le premier caractère qui forme le mot kendo; c’est à dire Ken (le sabre). Le kendo ne peut exister sans lui. Bien qu’en kendo moderne on utilise un shinai en bambou, ce que j’entends par Ken c’est l’utilisation du shinai selon la notion de « Katana » ou « Nihonto« . Il y a encore des gens qui affirment que le shinai n’est qu’un bâton de bambou et qui, par conséquent, ne voient rien de mal à le considérer uniquement sur le plan ludique. Si vous considérez le shinai comme ça, alors il ne sera que cela et il suffira de dire que le kendo est un sport. En revanche, si vous considérez le shinai comme un sabre japonais (nihonto), le kendo devient alors une question de vie et un moyen d’ôter la vie. Son but sera d’illuminer les questions de vie et de mort. Cette attitude est la base de la vie et servira lorsque nous ne porterons plus de sabres.

KEN DO

Le second caractère de Kendo est Michi (le chemin). Le kendo n’existe pas non plus sans Michi. Certains disent que kendo n’est pas en lui-même un chemin mais une philosophie. Ils disent même que rendre une dissertation sur les aspects philosophiques du kendo peut valoir le titre de hanshi. D’après ces gens-là, le kendo n’est pas une Voie puisque cela implique toute sortes de choses comme le Zen, ce qui n’est pas souhaitable.

Je pense qu’il doit bien exister des idées divergeantes sur ce sujet. Dans tous les cas, le kendo est une Voie du sabre. Le sabre sans Voie, tel qu’il existe dans les domaines sportifs ou le kenjutsu, n’ont que peu de profondeur. Pendant près de 300 ans de pratique du combat nos ancêtres ont orienté le kenjutsu vers la Voie. C’est le secret de l’école traditionnelle Yagyu Ryu: « Fudochishin-Myoroku« . Il n’est pas question de philosophie mais de Zen et de Voie. Cette voie a pu voir le jour dans le shintoisme traditionnel au Japon, le confucianisme en Chine, le bouddhisme en Inde, etc. La Voie est toujours constante quelle que soit la façon dont elle se manifeste; en Orient ou en Occident. Nous pratiquons la Voie de l’hummanité à travers le kendo. S’engager dans la Voie de l’humanité c’est faire les choses ordinaires de façon ordinaire. C’est ça la Voie pour nous autres êtres humains. Tout ça semble facile à dire, mais pratiquement impossible à atteindre, même si on fait de sa vie un sacerdoce. On raconte cette parole de  Bouddha: « je parle comme je pense, j’agis comme je parle« . C’est le principe. Si nous, qui sommes sans expérience, parlions vraiment comme nous pensons tout perdrait sa cohérence. Si nous agissions comme nous parlons, nous serions voués à l’échec. Si nous vivions de cette façon, nous ne pourrions pas gérer les affaires du quotidien ni même bien nous comporter en société.  C ‘est pour cette raison qu’il est impossible de faire les choses ordinaires et façon ordinaire. Par conséquent, et bien que ça soit impossible, en faire un idéal et s’entraîner pour essayer de l’atteindre par le sabre, c’est ça le Kendo.

5 visiteur(s) en ligne actuellement
1 visiteur(s), 4 robots, 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 5 , à 05:04 am UTC
Ce mois: 9 , à 06-14-2017 11:04 pm UTC
Cette année: 35 , à 05-26-2017 05:41 pm UTC
Tout le temps: 207 , à 05-13-2011 05:47 am UTC